<< Sommaire | Recommander ce site | Fonds d'écran  
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
   
 
   
  Ajouter ce site à vos favoris
Ajouter ce site
à vos favoris
 





  Carte IGN top 25 3436 ET
et
Carte IGN top 25 3437 ET

Topo randonnée : Lac et refuge de Vallonpierre    2271 m                   Télécharger au format PDF
. Refuge de Chabournéou   1998 m .
. . Ecrins - Valgaudemar .
 
 << Photos | Sommaire randonnées | Ecrins | la carte       Cliquez pour agrandir
 
Accès routier : Gap, St Firmin, la Chapelle en Valgaudemar, Giobernay

Départ : Parking avant d'arriver au Chalet hôtel du Giobernay  1671 m

Dénivelé : 600 m + 200 m

Horaire de montée : 2 H 45 + 1 H 15
Horaire Global : 5 H 00 - 5 H 30

Descriptif :
Un grand replat à pelouse rase où paissent des moutons accueille le lac et le nouveau refuge de Vallonpierre 2271 m (2)(5) situé à quelques mètres de l'ancien refuge. Le Sirac 3441 m (3) et le refuge se reflètent dans les eaux du lac (4). Les Rouies 3589 m, le Pic des Aupillous (1), le Pic de Jocelme 3458 m et le Pic de Bonvoisin 3480 m (7) offrent un décor digne d'un paysage de carte postale.
C'est un sentier balcon où se succèdent les gradins rocheux naturels, les rhododendrons, les genévriers, une vue magnifique sur le début de la vallée de la Séveraisse avec en fond le Giobernay et le glacier des Rouies, qui conduit au refuge de Chabournéou 1998 m. Le Sirac et des glaciers de sa face nord, ainsi que les Bans sont aussi au programme de ce circuit de randonnée. La présence de chamois dans les pentes du vallon du Pis et du Pic Jocelme participe agréablement à faire de cette superbe randonnée une sortie incontournable.

Itinéraire :
Suivre le sentier du Ministre pratiquement plat au pied du versant des Aupillous. La sente remonte en balcon la rivière Séveraisse dans le vallon du même nom. Arrivé à une intersection après 45 minutes, ignorer le chemin qui continue tout droit vers le refuge de Chabournéou pour descendre à droite par le GR de pays (GR 54) du tour du Vieux Chaillol en direction du refuge de Vallonpierre. Traverser le torrent. Après le passage du petit éboulis, le sentier remonte longuement en serpentant à travers les buissons d'aulne vert. Les pentes herbeuses du vallon Clos et du Clot Civier et des Vernets deviennent soutenues pour atteindre une petite bergerie. Il ne reste plus que quelques minutes pour arriver au grand replat de Vallonpierre sur lequel repose le refuge et le petit lac. 2 H 45

Possibilité de pousser jusqu'au col de Vallonpierre 2607 m (6), porte d'entrée à la haute vallée du Drac Blanc de Champoléon . Montée dans les alpages puis dans les éboulis fins de schistes noirs pour arriver au col. 1 H 30 A/R

A l'entrée du replat de Vallonpierre poursuive plein Est en direction du refuge de Chabournéou jusqu'aux abords minéraux du Banc des Aiguilles 2509 m, une crête descendant du Sirac. Le début du sentier n'est pas très marqué. Contourner cet obstacle, la sente devient plus étroite et serpente au milieu des gradins rocheux, traverse de nombreux éboulis sous les glaciers du Sirac. Cette partie, ainsi que la descente caillouteuse d'abord faible en dénivelé et qui s'accentue pour arriver au refuge de Chabournéou 1998 m que l'on atteint par un sentier bien marqué en terre, peut être dangereuse voire scabreuse au printemps et en début d'été par les passages successifs de névés. Situé en face nord, cette traversée est soumise à un enneigement tardif. 1 H 15

Retour :
Redescendre en suivant les lacets dans le Clot Civier qui mènent rapidement au fond du vallon. La pente devient plus douce pour rejoindre le carrefour rencontré à la montée. Reprendre le sentier du Ministre pour revenir au parking . 1 H 30

- A ne pas manquer : monter au Chalet hôtel du Giobernay (5 minutes) pour aller voir la fameuse cascade du voile de la mariée.

Difficulté
Bon marcheur. Pas de réelle difficulté pour le lac de Vallonpierre, juste une durée de montée un peu plus importante pour ce dénivelé en raison de la distance parcourue.
L'accès au refuge de Chabournéou depuis Vallonpierre est nettement plus accidenté et comporte quelques passages délicats, mais assez facilement franchissable à toute personne habituée à la randonnée alpestre. Cet itinéraire appelle aussi à une certaine prudence en début de saison suivant l'enneigement, de nombreux névés devenant peu stables pouvant être présents.


 Les temps indiqués sont informatifs, ils varient suivant chaque randonneur. Il faut savoir qu'en moyenne un randonneur effectue environ 300 m de dénivelé à l'heure en montée et 450 m à la descente.
  1 


2 


1 


2 


3 


4 


5 


4 


6 


7 
 
       (Août 2013)                            Ajouter un favori sur Google
 
Annuaire  -  Livre d'Or  -  Recommander ce site  -  Infos légales  -  Plan du site  -  Sommaire  -
Copyright © 2003-2016 - Tétras lyre - Tous droits réservés